eulalie rps



 


Partagez | 
TEST
avatar
Pseudo : Saoki / >c-project
Messages : 504
Date d'inscription : 27/08/2013
Orientation : Bisexuelle
Situation : Fiancée, mais infidèle et contre cette union

À savoir !
Degré:
5/10  (5/10)
Relationship:
Disponibilité:
Voir le profil de l'utilisateur http://remains.fofogourmand.com

Message  Sujet: eulalie rps     Lun 5 Fév - 10:24

icons par milles rêves

Vagabonde. il y avait beaucoup d'adjectifs pour désigner la brune ; beaucoup d’appellations qu'on pouvait lui réserver sans grandes difficultés. Et aucune d'entres elles n'étaient positives, la rendant toujours très négative. Que ce soit dans ses actions ou dans ses attitudes, dans ses paroles. Rien n'allait chez cette fille, elle défiait jusqu'aux normes, l'éducation ou la politesse qu'ils soient classiques ou plus stricts. Ombre de la nuit, peut-être du jour aussi, elle arpentait les rues comme si elles étaient les couloirs de sa maison. Ce qui était un peu le cas, en soi. Puisque Eulalie vivait là, la plupart du temps. À longueur des heures, des minutes, des secondes qui ornait une journée, puis une autre. Foulant le sol de la ville avec une démarche qui lui ait propre, habituée à l'arpenter. Discrètement, silencieusement. Après avoir passé tant d'année à fuir, à se la jouer furtive, il était plus naturel pour elle de marcher la tête baissée que le regard franc ((quand bien même ses iris étaient suffisamment forte pour maintenir le regard)). Plus facile pour elle de ne pas se faire remarquer, que d'être au centre de l'attention. Pourtant, avant, Eulalie était toujours vu ; soit par sa beauté, soit par les autorités. Elle avait mis longtemps, très longtemps, avant de comprendre comment ça fonctionnait, elle n'avait pas saisi tout de suite. Parfois, au final, il n'était pas réellement nécessaire de courir. Jouer à cache-cache était tellement plus amusant en vérité.

En général, Lilie, à cette heure-là, cherchait une victime. Quelqu'un à voler, n'importe qui et surtout, n'importe quoi. Du moment que ça brille, que sa valeur soit plus important qu'un maigre repas. Ce soir, Eulalie n'avait besoin de rien et si elle avait volé, cela aurait simplement été pour le plaisir, l'envie, d'arnaquer quelqu'un. Seulement elle n'avait pas emprunté le chemin d'une allée. Ni celui d'une galerie et encore moins une avenue ; elle grimpait des escaliers. Empruntant des marches interdites pour la mener à un endroit où elle pourrait retrouver son alliée de toujours ; la solitude. Et profiter d'une soirée en tête à tête avec elle-même. C'était rare, bien qu'elle aimait ça, elle préférait davantage mettre ses mains dans les poches d'inconnus. Néanmoins, ce soir, c'est dans les siennes que ses doigts traînaient. Jouant avec la bordure de ses poches, tandis que sa hanche poussait la porte et que le vent frais fouettait son visage.
Mais la déception prit très vite possession de son visage quand elle remarqua une silhouette sur ce toit qu'elle connaissait vide. « C'est rare de croiser quelqu'un par ici. » Dos à dos, Eulalie savait seulement qu'elle avait affaire à une femme. Son corps et ses cheveux le lui prouvaient ; pourtant elle ne comprit pas vraiment pourquoi elle n'avait pas fait chemin retour, au lieu de lui parler. Elle n'était généralement pas du genre à entamer une conversation. Surtout pas avec une inconnue qu'elle n'avait pas l'intention de voler pour l'heure.

tag ici :keur:
Revenir en haut Aller en bas
TEST
avatar
Pseudo : Saoki / >c-project
Messages : 504
Date d'inscription : 27/08/2013
Orientation : Bisexuelle
Situation : Fiancée, mais infidèle et contre cette union

À savoir !
Degré:
5/10  (5/10)
Relationship:
Disponibilité:
Voir le profil de l'utilisateur http://remains.fofogourmand.com

Message  Sujet: Re: eulalie rps     Lun 5 Fév - 13:25

icons par vinyles idylles

Les pièces firent un bruit qu'elle aimait bien, quand la monnaie s'entrechoquèrent. Un éclat qui intéressait généralement la brune et ce, depuis des années. Un éclat qui faisait briller son regard, qui l'amenait à voler les autres, ceux qu'elle ne connaissait pas. Une détonation qu'elle ignora pourtant ce soir. Puisqu'elle n'était pas d'humeur à récupérer l'argent, et bien décidé à ne pas céder, laissant la bourse à la blonde. Après son discours la voleuse haussa seulement les épaules avant de s'étendre, tandis que Bianca quittait le lit. Il n'y avait pas à dire, celui-ci était très confortablement, ça la changeait de ses matelas naturels. Et elle le fit bien savoir, tandis que ses muscles s'étiraient, comme le chat qu'elle aurait pu être. Un peu rebelle, sans gêne. Elle n'était pas chez elle, mais elle s'en fichait bien, car chaque lieu était comme à elle. C'était sa manière de profiter, ne pas se priver, pour une simple histoire de bienfaisance. Et à croire ou non, elle vivait largement mieux ainsi. En empiétant sur le terrain d'autre, sans jamais qu'o empiète sur le sien.

« Je vois, basique. » elle avait été interpellé tandis qu'elle était affaiblie. Par la mort de son mari, par la douleur sentimentale et si elle ne le comprenait pas, n'ayant jamais ressenti le moindre sentiment, elle n'était pas idiote et se doutait bien qu'il avait été plus facile de l'enrôler ainsi. C'était un genre de stratégie aisée, celles qu'elle aimait bien, un peu lâches, mais particulièrement efficaces ((du moins c'est comme ça qu'elle le voyait)). Le regard accroché au plafond, Eulalie était presque tentée d'imaginer la vie qu'avait ces filles au boudoir. Et elle était persuadée que ce mode de viene lui plairait absolument pas. Des brides de souvenirs traversaient ses iris, lui rappelant les beaux mûrs de son enfance, ceux dont elle avait en horreur à présent. « Promesses tenues ? » elle se demandait, très curieuse cette fois, si tout ça en valait le coup. Si sa naïvité de l'époque était toujours là, sa douleur aussi d'ailleurs. Si ça lui convenait de vivre ainsi, enchaînée aux plaisirs d'inconnus qui payaient pour s'occupe un peu d'eux. Ridicule.

Et Eulalie revenue à Bianca un peu surprise, c'était une question qu'on lui avait peu de fois posée. Une question à laquelle elle répondrait assurément non. Parce que l'humaine ne pouvait pas se le permettre, s'intéresser à quelqu'un c'était se créer une faiblesse, être retenue dans une relation, qu'elle soit positive au non, amicale ou amoureuse. La plus grande peur de la brune, très méfiante et craintive de cette condition. Pourtant, elle sentait comme une détresse dans l'attitude de la prostituée et très étrangement, Eulalie n'avait pas envie d'être rude. Alors un rictus naquis aux coins de ses lèvres d'ores et déjà amusée. « Tu es vraiment très jolie, moi aussi et on ferait un très beau quel couple, mais je n'ai pas l'intention de devenir ta cliente chaton. » et d'un rire, la voleuse évitait tout de même le sens premier de sa question. Jouant avec le second, un peu sotte ((d'apparence)). Elle faisait l'effort de ne pas la rejeter honnêtement ((pas qu'elle ne l'appréciait pas - au contraire même - mais des années de solitude étaient ancrées dans ses veines)) puis poussant la plaisanterie, Eulalie prit une pause très aguicheuse, mettant bien en avant les formes de son corps. « Pourquoi, je te plais tant que ça ? » langue tirée, Eulalie s’essaya, réchauffant ses mains sur sa tasse.

Attentive à sa dernière question. Hésitante aussi. Eulalie ne parlait pas de ces choses-là, elle ne le pouvait pas et ne préférait pas. Moins on en savait sur elle, moins elle était vulnérable. Elle ne se braqua pas pour autant, sans s'en rendre compte elle s'était montrée bien plus curieuse que d'ordinaire et pensa un instant que Bianca pouvait elle aussi l'être. Alors, toujours avec ce désintérêt totale, Eulalie profitait du thé, sucré. Les yeux suivant le mouvement du liquide. « Je suis née humaine. C'est tout. » et c'était vrai en soi, rien de bien compliqué. Juste ça, un parasite parmi les dieux. Et si elle ne le voyait pas comme ça, mettant tout le monde dans le même bateau, les autres n'en faisaient pas autant. « On a décidé pour moi, par le passé, de ce que je deviendrais. Et j'ai juré que personne n'aurait ce droit ; alors pas d'attaches, et une liberté certaine. Elle mérite les sacrifices nécessaires. » elle ne troquerait jamais sa liberté évasive, même pas pour avoir une amie. Elle en était persuadée. Vraiment.


@"lala"
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
eulalie rps
 Sujets similaires
-
» lac de st eulalie en born
» Ste Eulalie d'Olt


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: